Objectif atteint ! Je me revois acquiescer à son annonce par le chirurgien, n'osant pas le contrarier, mais n'en pensant pas moins ! Je n'osais pas y croire... Fou, irréalisable, idéal sont les seuls adjectifs qui me venaient en tête en l'évoquant. Pourtant j'étais décidée à entamer cette bataille radicale contre l'obésité qui me pourrissait la vie depuis des années. Après une préparation de plusieurs mois, ponctuée de rencontres avec l'équipe de suivi (diététicienne, psychologue, kiné), de contrôles médicaux (pneumologue, endocrinologue, cardiologue, psychiatre), d'examens (mmmm la fibroscopie...), enfin le grand jour de ma re-naissance est arrivé ! Le 26 février 2016, j'ai été opérée d'une sleeve gastrique : on m'a retiré une partie de l'estomac, contraignant ainsi mon corps à me libérer de ces kilos accumulés depuis trop longtemps. Après l'hospitalisation prolongée d'une journée à cause d'une veinite au bras gauche, j'ai de suite constaté les effets : cinq kilos déjà envolés ! Puis très régulièrement je n'ai cessé de perdre du poids jusqu'à le stabiliser un peu avant Noël : je suis délestée de 40 kg ! Le plus surprenant est de s'habituer aux très petites quantités des aliments, une assiette à dessert est trop grande, une sous-tasse est amplement suffisante et encore, à condition de manger très doucement. La sensation de faim n'existe plus, il faut donc veiller à organiser et transformer toute son alimentation, de ce qu'on met dans son assiette à la façon de le consommer. Je dirais même que ce dernier point est le plus important ! Progressivement donc, j'ai vu mon corps changer : j'ai d'abord pu remettre mon alliance, j'ai remis des pantalons sans ceinture élastique, j'ai enfilé des bottes montantes. Et puis il a fallu se rendre à l'évidence et acheter de nouveaux vêtements, tout était trop grand ! J'ai d'abord choisi deux tailles en dessous, soit du 44, mais c'était encore trop grand et c'est finalement une jolie petite robe en taille 40 que mari chéri a eu le plaisir de m'offrir ; depuis je mets du 38 ! Entre temps je m'étais régalée à entrer à nouveau dans ma robe de mariée, sous les yeux éblouis de mes enfants. Certains m'avaient dit : "attention, je connais plein d'opérés qui ont perdu le sourire en même temps que leurs kilos"... J'ai l'impression de l'avoir retrouvé ! Car au delà de l'aspect esthétique, je me sens tellement mieux ainsi ! Je me retrouve ! Mieux dans mon corps, je me sens mieux dans ma tête ! Oui ce 26 février 2016 est une grande date de ma vie ! Et je la fêterai désormais comme un anniversaire, le signe tangible de ma volonté d'avancer !

IMG-20160225-WA0001Inutile de préciser que je n'aime pas ces photos ; si je les garde c'est pour mesurer : d'une jusqu'où j'ai pu aller et de deux, le chemin parcouru. La première a été prise la veille de l'opération, à mon arrivée à la clinique, la deuxième le lendemain de l'opération.

20160228_142409

Voilà ce que représente 40 kg, que je n'ai plus à (sup)porter tous les jours !

IMG_20170225_152223

Et désormais, plus que jamais tournée vers l'avenir, pour profiter au mieux du présent !

IMG_0516

IMG_0197